Qu’est-ce que la thérapie par exposition à la réalité virtuelle?

Sonia Maarek



Thérapie par Exposition à la Réalité Virtuelle

Nous avons tendance à associer la réalité virtuelle aux jeux vidéo et aux film en 3D. Il faut savoir que cette technologie est utilisée dans un but psychothérapeutique aux Etats Unis depuis 1980.

Elle consiste en l'utilisation de plateformes immersives, d’un visiocasque et de nombreux environnements virtuels composés d'images interactives 3D, créés par ordinateur pour traiter des individus souffrant de phobies, stress, anxiété et divers troubles mentaux.

Le patient phobique est équipé d’un casque de réalité virtuelle permettant la vision en 3D, d’une scène pouvant provoqué un trouble (ascenseur, avion, le vide, araignée…).
L’ensemble de son champ de vision est plongé dans un monde virtuel en 3D, qui change naturellement en fonction des mouvements de la tête et du corps.

La thérapie s'effectue de façon progressive et douce, le thérapeute tout au long de la séance accompagne, guide et en courage son patient. Il peut contrôler les paramètres et faire en sorte que l’exposition soit progressive.


Par exemple, pour un phobique de l’avion, les possibilités d’expositions sont multiples. Un avion en réalité virtuelle peut être plein, à moitié plein, vide… Si la personne a besoin de rentrer et sortir de l’avion, nous pouvons l’accompagner à le faire, de même pour celles qui ont peur du décollage : en une séance il est possible de simuler progressivement plusieurs décollages à la suite.

De même pour quelqu’un qui a la phobie de l'ascenseur, du vide, ou des araignées, on l’immergera dans un environnement où il sera mis en contact par étape avec sa peur progressivement.

Et cela fonctionne pour toutes les phobies car à partir du moment où l’on peut créer ce que l’on veut, on peut potentiellement toutes les traiter. La thérapie virtuelle utilisée en psychothérapie facilitera certains protocoles d’évaluation et d’intervention psychologique.


Elle fait partie des psychothérapies comportementales et cognitives (TCC). Les principes sont les mêmes. La différence, c’est qu’en TCC classique pour traiter une phobie, par exemple, le patient est confronté à la réalité.


Quel est l’avantage principal de la thérapie virtuelle?

C’est de permettre un traitement progressif de la peur, dans un environnement sécurisant en seulement quelques séances. Le danger n’est pas réel mais virtuel. L’exposition peut être arrêtée à tout moment si le patient le souhaite. Tous les environnements virtuelles reposent sur des études scientifiques validées et sur l’expérience clinique des nombreux professionnels de la santé mentale.

La plateforme immersive de réalité virtuelle choisie par Up to Care comprends 70 environnements avec plus de 2000 scènes différentes permettant aux thérapeutes d'évaluer et d’adapter la meilleure stratégie thérapeutique pour le patient pour le libérer de son trouble mental.

La thérapie virtuelle révolutionne les thérapies comportementales et cognitives.
Ce large choix d’environnements permet d’accompagner les personnes en exposition virtuelle pour: une désensibilisation systématique du patient, mieux utiliser la respiration diaphragmatique, la relaxation musculaire et la visualisation pour mieux gérer le stress et l'anxiété, l’imagerie et les techniques de pleine conscience pour se focaliser sur l’instant présent et apprendre à lâcher prise.

Chaque professionnel de la santé mentale sera mesure d’utiliser les environnements pour travailler sur des stratégies plus cognitives, telles que la thérapie cognitive, la thérapie émotionnelle rationnelle…

Nous vous expliquerons dans d’autres articles comment appliquer les thérapies cognitivo-comportementales, les TTC à la réalité virtuelle.



Sonia Maarek  Fondatrice de l'Institut Upto Care
https://www.up-to-care.com