L'hypnose thérapeutique : soulage les douleurs

Sonia Maarek

10/11/2018

hypnose

Quand l’hypnose nous soulage !

Assisterions-nous au « grand retour » de l’hypnose ?

Depuis plusieurs mois, cette technique thérapeutique plus que centenaire semble avoir le vent en poupe : multiplication des livres, des forums internet, des conférences…tout se passe comme si les possibilités de l’hypnose étaient redécouvertes, tant par les thérapeutes, les psychologues,
les médecins, que par le public. Ses mécanismes restent un mystère mais son efficacité
n’est plus mise en doute.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Il s’agit d’une technique qui plonge le patient dans un état particulier de conscience entre
vieille et sommeil. L’état hypnotique permet au praticien d’intervenir pour soulager les maux
et troubles. A l’aide d’associations d’idées et/ou de suggestions, le thérapeute aide le patient
à comprendre, accepter, gérer et même dépasser certaines situations qui l’empêche de vivre
sereinement dans son quotidien.

Comment ça fonctionne ?

Vous connaissez sans aucun doute cette situation : vous êtes dans le bus plongé dans un livre,
votre attention « décroche » et soudain vous êtes arrivé. Que s’est-il passé ? Vous n’avez pas bougé
mais votre esprit était ailleurs.
C’est cet état « d’ailleurs » que va favoriser l’hypno thérapeute chez son patient en lui proposant de se rappeler d’un souvenir agréable.
La séance se déroule en trois phases : l’induction, qui permet de déclencher le processus hypnotique, la phase thérapeutique, pendant laquelle le soignant énonce des suggestions de changement et de guérison au patient, et, enfin la sortie de transe.

Quand peut-on faire appel à l’hypnose ?

 Pour faire face à un problème précis : poids, troubles du comportement alimentaire
et l’image de soi, phobies, douleurs, allergies, problèmes dermatologiques, diverses
dépendances : tabac, alcool…
 Pour lever les blocages : trac, timidité, manque de confiance en soi
 Dans le traitement de divers troubles psychosomatiques, dans les états de stress,
d’anxiété, de dépression et de mal être.

Peut-on utiliser l’hypnose pour booster sa créativité ?

L’état hypnotique provoque également une activation des fonctions inconscientes propice à
la créativité. Le patient se met à « carburer » pour trouver les réponses aux questions que
pose le thérapeute. Après la séance, il se sent apaisé détendu sur le plan physique et très vif
sur le plan psychique. Et, sans se rendre compte, il va peu à peu modifier sa façon
d’appréhender les situations qui le gênent. C’est donc bien lui l’acteur du changement.

Est-elle efficace chez les enfants ?

Oui, avec les enfants c’est tellement plus simple. Aujourd’hui la plupart des hôpitaux ont
adoptés l’hypnose dans leurs unités pédiatriques, c’est une approche qui donne des résultats

significatifs pour aider les enfants à surmonter leurs anxiétés, augmenter leur concentration, les
troubles du sommeil, les maladies et autres types d’affections.
Le docteur Wood qui est affilié à l’Unité pédiatrique de la douleur de l’hôpital Robert Debré
à Paris nous explique que l’hypnose est un phénomène naturel, car les enfants ont un
imaginaire très développé, ils y adhèrent beaucoup plus facilement que les adultes, qui sont
plus rationnel.
Peut-on être hypnotisé contre son gré ?
Non, car le phénomène repose sur le consentement du patient. L’hypnose ne fonctionne pas
sans la volonté du patient : volonté de s’y soumettre et volonté de réaliser son objectif.
Le thérapeute n’exerce aucun pouvoir, aucune domination sur son sujet contrairement à ce
qui est décrit dans les hypnoses de spectacle. Pour que le patient puisse se laisser guider, la
confiance est la condition essentielle à la réussite. Il est a rappelé qu’on ne peut suggérer au
sujet une action qui va à l’encontre de sa volonté sous hypnose, car une partie consciente et
la personne conserve son libre arbitre.

Sonia Maarek Coach, Psychothérapeute, Fromatrice en développement personnel
https://www.up-to-care.com